La retraite

© Bruno Aguirre

Je suis une personne en situation de handicap

Si je travaille et si je suis en situation de handicap, je peux partir en retraite anticipée avant 62 ans, au plus tôt à partir de 55 ans.

Je dois remplir les deux conditions suivantes :

  • Avoir un nombre minimum de trimestres d’assurance retraite et une cotisation suffisante ;
  • Justifier, pendant ces périodes d’assurance, d’une condition de handicap.

La condition de handicap est reconnue dès lors que :

  • J’ai une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ou d’un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80%, pour les périodes antérieures à 2016 ;
  • J’ai un taux d’incapacité d’au moins 50 %, pour les périodes postérieures à 2016.

Certains droits, non délivrés par la MDPH, sont assimilables à taux d’incapacité supérieur à 50%. Par exemples : d’une pension d’invalidité 2e et 3e catégorie, dommage corporel justifiant d’un taux d’incapacité de 44% reconnu par décision de justice … Pour consulter la liste officielle, je clique ici.

Si je ne dispose plus de mes notifications, alors je peux demander à la MDPH de me fournir une copie de mes notifications.

Attention : la MDPH ne peut pas m’attribuer rétroactivement des droits.

Pour toute question relative à votre retraite (calcul, montant, …), la MDPH m’invite à solliciter directement ma Caisse de retraite.

Je suis un aidant

© Nathan Anderson

L’affiliation gratuite à l’assurance vieillesse (AVPF) me permet de valider mes trimestres pour la retraite. Lors de cette affiliation, c’est la CAF qui cotise à ma place. L’AVPF est attribuée automatiquement par la CAF, lorsque je m’occupe d’un enfant handicapé de moins de 20 ans, qui présente un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80%. Lorsque je m’occupe d’un adulte handicapé, alors celui-ci doit déposer une demande d’AVPF à la MDPH.

La majoration de ma durée d’assurance vieillesse me permet de bénéficier jusqu’à 8 trimestres supplémentaires lorsque je m’occupe d’un enfant ou d’un adulte en situation de handicap. Je dois faire la demande à ma Caisse de retraite.

La dérogation pour une retraite à taux plein me permet de bénéficier d’une retraite à taux plein dès 65 ans et non 67 ans, dès lors que j’ai réduit ou cessé mon activité pour m’occuper d’un enfant ou d’un adulte handicapé pendant au moins 30 mois.

Pour toute question relative à ma retraite et à mes droits en tant qu’aidant familial, je m’adresse à ma Caisse de retraite.